Non classé

Le vieillissement

Tout le monde vieillit mais chacun à son rythme et de manière différente.

Mentalement, la rapidité de traitement des informations diminue, les tâches complexes sont plus difficiles à traiter. Le tri des informations pertinentes devient plus laborieux, ce qui peut altérer le processus de prise de décision, la résolution des problèmes.

Physiquement le vieillissement se fera sentir sur la vue pour certains, l’audition pour d’autres, et les deux ou plus pour les moins chanceux. Ah, les vols de huit heures sanglé au fond de son planeur …

La vitesse de perception visuelle et auditive décroit, l’attention diminue.

Certaines personnes vont compenser les effets négatifs du vieillissement par leur expérience ou développer des stratégies pour en limiter les effets, comme éviter certaines situations ou privilégier des vols routiniers.

Une bonne nouvelle quand même, les capacités psychomotrices du pilote résistent très bien au vieillissement quand elles sont bien ancrées. Le pilotage c’est comme le vélo, quand on sait manœuvrer sa machine cela ne se perd pas comme ça.

Mais attention, il existe un effet pervers qui est la sensation d’être au top de ses capacités, parce que cette maîtrise du pilotage qui résiste bien au temps, est l’aspect le plus visible. Cette maîtrise n’est peut-être que partielle et peut masquer la perte de certaines capacités moins perceptibles, comme les capacités mentales. Sur des avions complexes les routines peuvent produire cet effet de masque.

Ce phénomène peut apparaître également après une longue interruption. Le pilote de ligne qui reprend l’aviation légère après une coupure de plusieurs années ressentira cette sensation de maîtrise. Oui, mais elle n’est peut-être pas totale.

Le conseil de Mental-Pilot :

La plupart des personnes qui vieillissent sont affectées d’une manière ou d’une autre par différents symptômes. Cette prise de conscience avec l’analyse de ses conséquences qui sont propres à chaque pilote est nécessaire. Pensez-y.

Attention, après une longue interruption, la reprise ne sera peut-être pas aussi facile quelle le paraît. La maîtrise du pilotage manuel ne représente qu’une partie des ressources du pilote.

Bons vols