Non classé

Pilotes, méfiez-vous de votre optimisme

Vous êtes une personne optimiste. Malgré les embûches de la vie quotidienne rien ne vient perturber, votre joie de vivre, votre vision toujours positive des choses, et on vous croise souriant du matin au soir.

Sans vouloir gâcher votre éternel optimisme, attention toutefois à certains effets pervers de ce sentiment qui peut altérer votre perception de la réalité. Pour un pilote ce « biais d’optimisme » peut se transformer en sentiment d’invulnérabilité : « Mais non, ne t’inquiète pas, que veux tu qu’il m’arrive ? ».

Et si vous êtes invulnérable, vous trouverez des réponses à d’hypothétiques difficultés en surestimant inconsciemment vos capacités, puisque rien ne peut vous arriver. Si vous perdez un morceau de votre machine, tel Neil Williams sur son Zlin, vous reviendrez vous poser en PTU glissé en vol dos.

Mais peut-être que cela ne vous chagrinera pas, parce qu’il existe un autre biais si vous êtes vraiment très optimiste : les em… en général c’est pour les autres, pas pour vous, vous avez une bonne étoile.

Si vous vous reconnaissez dans ce portrait, la voie de « guérison » c’est la rationalité. Vous n’êtes pas meilleur que les autres, et les em… sont pour tout le monde. Et gardez le sourire.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *