LE BLOG, PILOTE PRIVE

Des chiffres que vous devez connaître

08275 2

Quand vous allez effectuer une activité qui comporte des risques et que vous possédez une certaine autonomie dans votre façon de la pratiquer, votre façon d’agir est alors primordiale. Celle-ci est conditionnée par votre éducation, vos traits de personnalité et bien d’autres facteurs dont un qui est essentiel : votre nationalité. Pour une même activité nous constatons en effet des écarts de sécurité importants d’un pays à l’autre. Regardons d’un peu plus près avec quelques exemples le cas de la France :

  • Dans le domaine de la sphère privée, concernant les accidents de la vie courante, la France est un pays d’Europe ou la mortalité est une des plus importante (24/100 000 habitants contre 18/100 000 en moyenne en Europe).
  • En ce qui concerne la prévention des accidents chez les enfants, qui est un bon indicateur de nos comportements personnels vis-à-vis du risque, la France se classe à la 22e place sur 31 pays. Les jeunes français ont trois fois plus d’accidents que les enfants finlandais.
  • Penchons nous sur le monde du travail et nous retrouvons la France en dernière position des pays européens pour ce qui concerne les accidents du travail et corrélativement en dernière position sur la communication des risques au travail.

Arrêtons de nous flageller pour dire que la France a divisé par deux le nombre de ses accidents en automobile sur dix ans. Mais regardons toutefois le chemin qui peut être parcouru en constatant que ce taux d’accident est toujours deux fois plus élevé que chez les britanniques qui ont progressé pareillement.

Note : dans le transport aérien, un milieu très normé qui applique les mêmes règlements aériens internationaux, le niveau de sécurité varie de 1 à 20 à travers le monde.

Nous pouvons conclure ces quelques lignes sur la gestion des risques en France avec cet extrait d’un rapport du Sénat à propos de la sécurité civile : « La faiblesse de la culture de sécurité civile en France est inquiétante ».

[box type= »tick »]Ce qu’il nous faut retenir et c’est la seule chose qui nous intéresse ici, c’est que la façon dont nous percevons et dont nous nous comportons face aux risques est améliorable. [/box]

Cette culture de la sécurité est pointée aujourd’hui par l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale comme un des plus importants gisements d’amélioration de la sécurité. Pour être complet, ce qui est visé c’est un « comportement de sécurité » qui est la combinaison d’une bonne culture avec des connaissances en Facteurs Humains. Votre façon d’agir pour préserver votre sécurité correspond alors à :

  • une bonne connaissance des risques de votre activité;
  • complétée par des connaissances sur vos vulnérabilités.

Le mot prudence fait alors partie de votre panoplie de pilote. Ce comportement est d’autant plus important en aviation légère que vous évoluez dans un milieu ouvert au sein duquel vous êtes amené à prendre de nombreuses décisions qui sont conditionnées par … votre façon d’agir. La Direction Générale de l’Aviation Civile met en avant une erreur de jugement dans plus des ¾ des accidents « Les erreurs de jugement qui conduisent les pilotes à prendre de mauvaises décisions constituent une grande part des causes d’accident (environ 80 %) ».

[box type= »tick »]Si le paysage en France ne semble pas très engageant, il nous faut reprendre les conclusions d’un vieux routier de l’aéronautique qui nous dit la chose suivante : « Notre sécurité ne dépend que de nous ». Alors soyons conscient de cette fragilité nationale quand nous volons et agissons en conséquence. [/box]

Note : Comment les Systèmes de Gestion de la Sécurité vont-ils agir sur l’éducation du comportement de sécurité, sur la qualité de notre jugement ? Parmi les différentes composantes de ce système qui vise l’amélioration de la sécurité, il en existe une qui s’appelle Formation.

Bons vols

Crédit photo :  Daniel

LOGO2

Sources :

Bulletin Epidiomologique Hebdomadaire 19 juillet 2011 / n° 29-30

Rapport de sécurité 2010 EASA

European Child Safety Alliance (ECSA) et la Commission de la sécurité des consommateurs (CSC),

Fondation européenne pour l’amélioration des conditions de travail (EUROFOND)

Projet de loi de modernisation de la sécurité civile. Rapport n° 339 (2003-2004)

European Commission, Mobility and Transport DG Dublin

Symposium DGAC 2009 Prise de Décision

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *