LE BLOG, PILOTE PRIVE

Quelques histoires insolites

00294 - copie

Alors que les passagers embarquent, dans le cockpit un des pilotes s’amuse à faire jongler son crayon. Celui-ci tombe malencontreusent dans une des fentes où se trouvent les manettes de poussée des réacteurs. L’avion et ses passagers partiront avec six heures de retard.

Ce jeune pilote est très tendu alors qu’il attend son tour pour décoller sur le taxiway. Le contrôleur aérien lui demande s’il est prêt pour un décollage immédiat. «Immédiat» ! Son instructeur l’a bien mis en garde du caractère impératif de cette instruction du contrôle et l’élève récemment lâché répond «Paré pour un décollage immédiat». Il va alors décoller directement depuis le taxiway sans rejoindre la piste, sous l’oeil médusé du contrôleur.

La résolution des problèmes fait partie de la formation des pilotes. C’est ainsi que lorsque cet équipage a été confronté sur un long courrier à deux toilettes hors service, pour «contenir» le problème ils ont gardé les consignes «Passagers attachés» pendant la plus grande partie de la croisière et les repas ont été servis au dernier moment juste avant la descente. Trop fort !

Le pilote grimpe dans son Mirage 2000 pour une longue mission qui va nécessiter un ravitaillement en vol. Au moment où le pilote s’approche de l’avion ravitailleur, il s’aperçoit que son avion n’est pas équipé de la perche de ravitaillement ! L’avion sortant d’usine, la mise ne place de cet équipement qui devait être effectuée sur la base n’avait pas été faite.

04240

Le pilote avec son monomoteur roule très rapidement, beaucoup trop rapidement sur le taxiway qui mène vers le parking. Il sent qu’il ne va pas pouvoir s’arrêter avant le club house qui se rapproche face à lui. Dans un éclair de génie (!) il décide de mettre plein gaz et il décolle en passant au ras du toît alors les membres du club au même moment évacuent précipitamment le local en le voyant arriver.

Au cours de la montée des vibrations inquiétantes se font ressentir. Les passagers sont inquiets et le chef de cabine va voir l’équipage pour savoir ce qu’il en est. Les pilotes ne comprennent pas ce qui se passe. Au bout de quelques secondes, le chef de cabine qui connait bien l’avion suggère aux pilotes de rentrer les phares qui avaient été oubliés et tout rentre normalement dans l’ordre. Aviation, école d’humilité !

L’équipage vole déjà depuis un bon moment dans le mauvais temps. Il aperçoit dans la nuit des éclairs sans trop savoir d’où ils proviennent alors que leur avion pénètre dans une zone de fortes turbulences. Soudain un arc éléctrique apparaît devant eux : un feu de Saint Elme. Ces décharges électriques sont connues sauf que cette fois-ci l’arc électrique qui part de la pointe avant de l’avion fait une quinzaine de mètre de long ! Cet énorme feu de Saint Elme va rester là quelques dizaines de secondes scotché à l’avion.

Pour terminer voici un atterrissage insolite. Il y a des moments dans la vie où nous nous posons tous la question suivante : « Mais qu’est-ce que je fais là ? « . Il se pourrait bien que cela soit un de ces moments pour cet équipage !

Bons vols

Toujours de magnifiques photos de Daniel.

LOGO2

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *